Expiration.

La source de mon anxiété.

Ma situation financière est probablement ce qui me rend le plus anxieux depuis 10 ans. J’ai envie de voyager, j’ai envie de créer, j’ai envie de vivre… mais je me sens toujours avec un couteau à la gorges. C’est difficile d’avoir les idées claires quand on se sens menacé en permanence. Je regardais mes amis et mon entourage se permettre des voyages, s’offrir du temps, se permettre du bonheur, s’offrir la liberté et de beau projets de temps en temps.

Moi j’avais peur. J’ai toujours eu peur.

J’ai essayé de m’en sortir, mais c’est dur de se motivé quand tes amis sortent et dépense en fou… t’oublie que tu fais pas la moitié de leur salaire… t’oublie que t’es à la gorge… pendant que eux réussissent à ramasser de l’argent tout en sortant au bar tout l’été, moi je fini l’été endetté et je passe l’hiver à me demander si je vais survivre jusqu’à l’été prochain. Une boucle sans fin.


En 2019, j’avais peur.

J’ai toujours eu peur.

2020.

J’ai passé l’automne 2020 à avoir des problèmes avec le chômage. Ils m’ont fait attendre 5 mois, sans me verser de salaire. Cinq mois à ne pas savoir si je vais pouvoir payer le loyer ou bien manger. J’ai serré la ceinture, encore et encore…


Finalement arrive janvier 2021. Des amis parlent d’acheter des terrains et d’acheter des maisons. Un coup de poignard me transperce. Je regarde dans mon compte. Encore un projet qui me semble tellement impossible. Endetté et sans revenu, j’ai le sentiment que je vais mourir seul dans le canal d’ici 5 ans…


Suite à une profonde réflexion, je suis officiellement fatigué par ma situation financière.

Ça fait 10 ans que je nage dans le vide.
10 ans que j’essai de vivre avec un couteau sur la gorge.

En janvier 2021, ma carte de crédit était à son maximum.
En janvier 2021, Je devais 15 000$ en crédit.
15 000$ qui ramassait de l’intérêt à chacune de mes inspirations.
En janvier 2021, j’ai regardé ma carte de crédit. Expiration: 10/21.

J’ai ouvert mes notes et j’ai écris:
– OBJECTIF: CARTE DE CRÉDIT À ZÉRO LE PREMIER OCTOBRE 2021
Puis j’ai écris mon point de départ:
– 2021-01-01: -15 000,00$

Je décide qu’à chaque fois que je vais mettre de l’argent dessus, je vais noter la date et où je suis rendu avec ce projet là. Aucune idée comment je vais y arriver, mais cette année, c’est c’est ça mon projet. Rien d’autre. Fuck ma vie social. Fuck ma santé physique. Fuck ma santé mental. Je veux me libérer.


Bonus de la vie: Le chômage me donne tout ce qu’ils me doivent. 7 000$ d’un coup (wow! merci!)
Challenges de la vie: Les impôts me demandent de leur payé 4 000$, je reçois une contravention de 600$ et j’ai 800$ à mettre sur ma voiture… WTF.
Leçon: Quand quelque chose te tient à coeur, la vie va vérifier si ça te tient tant à coeur que ça!


L’été arrive.

Je décide de prendre deux jobs pour la saison estivale aux Îles. Je n’ai jamais fait ça avant. Je déteste travailler en fait. Mais bon, j’ai mon projet à coeur. Qui plus est, j’ai choisi deux jobs que j’aime bien. L’une me permet d’avoir un semblant de vie sociale et l’autre me permet d’assister à plein de spectacle durant l’été. Pas si mal!


L’été s’avère plus difficile que je le pensais. En plus de travail sept jours sur sept de la fin Mai à la mi-septembre, de faire des journées de 14 heures, de temps en temps, et de voir l’été et ma vie sociale prendre le bord, j’ai vécu:

  • Quatre déménagements
  • Deux décès, un après l’autre, dans ma famille
  • et 99 autres émotions renversantes..

Mais le plus difficile à été de négliger ma santé physique et surtout ma santé mentale. J’en ai pleuré de longs bouts. J’en ai pleuré des petits bouts aussi. Quand le mois d’août tirait sur la fin, j’avais l’impression que tout ça avait servi à rien. Tous mes temps libres, je les passais à pleurer. Je voyais pas le bout…


La lumière.

Ce matin, je me suis réveillé à 5h00. J’ai décidé de méditer devant l’aurore jusqu’au levé du soleil. Je médite sur mon été maintenant que j’ai un peu de temps pour respirer. J’ouvre les yeux quelque minutes avant que les rayons apparaissent sur l’horizon. Je sais pas ce qui s’est passé, mais quelque chose m’invite à regarder mon compte bancaire. J’ai reçu une paie.

La paie que j’ai reçu ce matin est EXACTEMENT le montant qu’il me reste à payer sur ma carte de crédit.
Le soleil se pointe le bout du nez exactement lorsque j’appuie sur REMBOURSER pour la dernière fois.
Ses rayons me transpercent exactement au moment où j’inspire pour la première fois.
Je suis libéré exactement une semaine avant la date que je m’étais fixé.


J’ai pleuré en sanglot pendant cinq bonnes minutes quand j’ai réalisé que j’étais arrivé au bout de mes efforts.

À partir d’aujourd’hui, j’ai de l’espace pour rêver.


Merci.

Une réflexion sur “Expiration.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s